Comment améliorer son pied faible au football ?

Dans la pratique du football, se servir de ses deux pieds constitue un avantage indéniable. Mais plusieurs joueurs et grands noms du football sont esclaves de leur bon pied et ont souvent du mal à jouer des deux pieds. Améliorer son pied faible au football est possible grâce à plusieurs techniques et exercices simples et cela apporte un réel impact à son jeu et notamment à son efficacité au terrain.

Pourquoi améliorer son pied faible au football ?

Devenir ambidextre foot se justifie par plusieurs raisons comme le fait de rechercher une meilleure polyvalence dans le jeu, pour des meilleures performances, ou encore pour améliorer son efficacité dans le jeu. L’asymétrie des deux pieds constitue un avantage dans l’exécution de gestes extraordinaires des deux côtés. En termes techniques, un joueur qui joue des deux pieds peut faire plus de choses que celui qui n’utilise qu’un seul pied. En plus de marquer des buts, il peut se sortir de situations difficiles et être plus efficace.

Un joueur occupera plus de postes au terrain s’il est polyvalent des deux pieds. Il pourra occuper les deux ailes sans être embêté par certaines situations. Il ne sera pas non plus obligé de toujours revenir sur son pied fort, faire un crochet pour se mettre dans la meilleure position. Cette polyvalence sera un vrai plus pour sa carrière et fera plaisir à ses entraîneurs.

Différentes techniques pour améliorer son pied faible au football

Plusieurs techniques servent à un entraînement mauvais pied football comme la proprioception qui est une technique utilisée en rééducation qui permet d’améliorer la coordination du footballeur et sa capacité à utiliser son pied faible. La proprioception est entendue comme étant la capacité du sportif à connaître sa position dans son environnement.

Elle utilise des capteurs sensitifs pour transmettre l’information du système nerveux afin d’indiquer au corps sa position dans l’espace. Cette technique améliore la résistance des muscles, la souplesse des articulations, l’agilité et la concentration. L’avantage pour le footballeur est qu’il augmente la précision dans son geste et améliore son équilibre.

En plus de la proprioception, la coordination améliore l’usage du pied faible au football. La coordination est la capacité à réaliser des gestes de façon fluide, naturelle et efficace. Elle procède par interaction entre le cerveau, le système nerveux, les muscles et les articulations. Travailler sa coordination améliore l’adresse, la précision du geste et la capacité à exécuter des gestes difficiles avec précision. La visualisation est aussi une technique efficace qui pour améliorer son pied faible au football. Elle est importante, car elle conditionne le joueur à jouer avec son pied faible en reproduisant les gestes d’un autre joueur ayant surmonté les mêmes problèmes.

Les exercices pratiques pour améliorer son pied faible

Pour travailler son pied faible, il existe des exercices de bases comme les jongles. Les jongles permettent d’alterner et d’utiliser les deux pieds. Ceci fait progresser le joueur de son mauvais pied et permet d’amplifier sa progression. Pour augmenter sa puissance de frappe foot, les passes sont aussi conseillées. Elles peuvent se faire avec un partenaire ou seul face à un mur dans le but de perfectionner sa qualité de passe et son touché de balle avec le mauvais pied. Pour savoir comment jouer des deux pieds, il suffit de faire des slaloms mauvais pied pour développer une aisance dans la conduite de balle.

Vidéo Youtube : Cliquez ici