Au foot, la blessure est un élément compliqué du parcours vers le monde professionnel. En effet, par sa nature, elle est imprévisible, injuste, et elle peut avoir des conséquences dévastatrices sur votre progression. Bien que l’on puisse réduire les risques de blessure, on ne peut jamais les faire totalement disparaître. Alors, le footballeur doit jouer et travailler avec l’idée qu’il peut, à tout moment, se blesser. Quand cette blessure arrive au football, il faut savoir la gérer, pour réduire ses conséquences et se remettre en forme le plus vite possible.

Comment gérer une blessure au football ?

La gestion physique de la blessure au foot

Quand faut-il s’arrêter ?

Si, pendant un effort physique, vous sentez une douleur puissante, il faut probablement s’arrêter. En effet, si vous avez mal pendant l’effort, alors que les muscles sont chauds et que les articulations sont en mouvements, la douleur risque de s’intensifier lorsque tout votre système se refroidira.

Alors, mieux vaut ne pas prendre le risque d’aggraver la blessure si vous êtes en entraînement. Si vous êtes en match, la situation est un peu différente. Il peut être très frustrant de devoir sortir sur blessure, et forcer alors qu’il y a une douleur n’est jamais une bonne idée. Ce fut le dilemme de Samuel Umtiti à la coupe du monde 2018. Il avait eu des problèmes au genou lors de la saison 2017-2018, et avait quand même décidé de forcer sur son genou pour jouer tous les matchs de la coupe du monde. Finalement, il était satisfait de sa décision, mais sa carrière est plus compliquée depuis cet été 2018.

Si vous ne jouez pas la coupe du monde, il y a des chances pour que continuer à jouer malgré la douleur ne soit pas une bonne idée.

La Consultation chez le médecin

Une fois que vous êtes rentré chez vous, si vous sentez toujours cette souffrance, et qu’elle n’a pas baissée depuis votre retour, c’est le moment de prendre rendez-vous chez votre médecin.

Via Pexels

Le médecin a le dernier mot. Vous devez écouter ce qu’il vous dit, et mettre en application tous ses conseils. C’est votre médecin qui a une vraie expertise, et, s’il vous demande d’aller faire des examens supplémentaires, il faut absolument les faire. Si vous ne le faites pas, dans le meilleur des cas vous allez juste rentrer sur les terrains quelques semaines ou quelques mois plus tard. Mais dans le pire des cas, vous risquez d’avoir une blessure que vous sentirez toute votre vie et qui peut potentiellement vous empêcher de retrouver le niveau que vous aviez avant la blessure.

Pendant que vous vous remettez de cette blessure, la natation, avec l’accord de votre médecin, peut être une bonne idée. En effet, c’est un sport peu traumatique, qui peut vous éviter de perdre votre masse musculaire sans trop faire subir de chocs à vos articulations. Si vous voulez en savoir plus sur la natation et le football, vous pouvez lire notre article à ce sujet : Nager pour progresser au football.

La gestion psychologique de la blessure au foot

Si la blessure est physiquement difficile, elle peut aussi beaucoup affecter votre mental.

Si vous travaillez dur depuis des mois pour progresser, et que vous faites des sacrifices pour passer plus de temps à vous entraîner au foot, la blessure peut faire chuter votre confiance.

Il n’existe pas de méthodes miracles pour éviter le moment de moins bien qui vient après une blessure, mais il existe quelques stratégies qui peuvent vous permettre de vous sentir mieux, et de retrouver les terrains en toute confiance dans quelques semaines ou quelques mois.

Que pouvez-vous contrôler ?

D’abord, je vous conseille de vous concentrer sur ce que vous pouvez contrôler. La blessure est un élément préoccupant, et vous n’avez qu’un contrôle réduit sur celui-ci. Vous ne pouvez pas décider de ne pas vous blesser.

Par contre, vous pouvez décider de vous mettre à la musculation pour réduire le risque de blessure au foot.

Même une fois que vous êtes blessé, vous pouvez choisir de vous concentrer sur ce que vous pouvez contrôler. Par exemple, vous ne pouvez pas contrôler le nombre de semaines passées loin du terrain, mais vous pouvez contrôler la discipline avec laquelle vous allez suivre les conseils de votre médecin.

Si vous adoptez cette mentalité, vous allez regagner du contrôle dans votre vie. Quand on se blesse, on a souvent l’impression que l’on subit et que l’on ne peut rien faire pour arranger la situation. Si vous pensez cela, votre motivation va chuter aussi vite que votre confiance. Mais si vous gagnez du contrôle, vous allez voir que vos actions amènent des résultats positifs qui vous feront revenir en confiance sur le terrain, et peut être avec quelques semaines d’avance sur ce qui était prévu.

Que faire du temps gagné ?

Quand on se blesse, on se rend compte qu’on passe beaucoup d’heures à s’entraîner. Une fois qu’on ne peut plus jouer, de grands trous se créent dans votre emploi du temps. Si vous n’anticipez pas cela, vous risquez de passer ce temps à faire des activités sans grand intérêt, comme traîner sur votre téléphone ou jouer à FIFA. Et vous risquez d’avoir le moral dans les chaussettes, en vous disant que vos coéquipiers sont en train de progresser pendant que vous ne faites rien. Il faut éviter ce piège.

Pour cela, je vous conseille de planifier des activités enrichissantes pendant ces périodes de repos. Ce n’est pas parce que vous ne pouvez pas jouer au foot que vous ne pouvez pas progresser au football.

Vous pouvez en apprendre plus sur le sport, et surtout, sur la tactique.

Si vous commencez à vous intéresser sérieusement à la tactique, vous saurez mieux vous placer quand vous reviendrez sur les terrains. Vous comprendrez aussi mieux ce que vous pouvez faire pour bloquer le dispositif adverse.

Pour trouver des contenus tactiques qui vont vous faire progresser sur le terrain, je vous conseille l’excellente vidéo du Youtubeur Wiloo, intitulée : Comment affiner sa vision du football ?

Vous y trouverez des vidéos, des livres, des articles et des podcasts pour mieux comprendre le football.

Et puis, si vous n’avez pas envie de ne penser qu’au foot pendant ces semaines compliquées, vous pouvez essayer d’apprendre quelque chose de nouveau, comme la cuisine.

Continuer à progresser … sans jouer ?

L’important est d’avoir quelque chose à faire qui vous passionne et sur lequel vous être vraiment concentré, pour avoir une sensation de progrès, et pour éviter d’avoir des pensées négatives.

L’un des sentiments les plus dangereux pour votre mental pendant une période de blessure au foot est la sensation de faire du surplace, de stagner, de ne pas progresser. Si vous avez l’impression que cette blessure a complètement stoppé votre progression, il va falloir trouver des choses qui vous donnent cette sensation de progression.

Vous pouvez par exemple profiter de cette blessure pour mettre en place d’excellentes habitudes alimentaires, ce qui vous servira toute votre vie.

Vous pouvez aussi vous lancer de petits défis physiques sans solliciter la partie de votre corps blessé pour continuer à travailler et à faire du sport.

Chaque jour, vous pouvez essayer de lire la page Wikipédia d’un footballeur que vous admirez pour comprendre comment il est arrivé jusqu’au monde du football pro. Si vous faites cela, je vous garantis que vous retournerez sur les terrains avec une détermination hors du commun. Vous allez aussi découvrir des parcours atypiques et des histoires intéressantes, qui vont vous motiver.

Comment réduire le risque de blessure au foot ?

Si vous voulez réduire votre risque de blessure au foot, il y a deux piliers sur lesquels vous pouvez travailler.

Le premier, c’est l’alimentation. Une bonne nutrition va donner à votre corps ce dont il a besoin pour fonctionner correctement. Les carences alimentaires vont affaiblir votre corps, et vous ne serez pas capables d’exploiter au maximum les capacités de votre organisme.

Pour gagner du temps, vous pouvez préparer vos repas à l’avance
Via Pexels

Au contraire, si votre alimentation est bonne, alors vous êtes en train d’optimiser votre progression.

Alors, si ce n’est pas déjà fait, commencez à vous renseigner sur le sujet de la nutrition. Il existe beaucoup de contenus sur le sujet, que ce soit des vidéos sur notre chaîne YouTube, des articles, ou encore des livres. Attention à bien vérifier la source de ce que vous entendez avant de mettre en place ces conseils.

Le deuxième pilier qui va vous servir à réduire votre risque de blessure est la musculation. Si vous pratiquez bien la musculation, avec de bons programmes, vous allez renforcer votre corps pour avoir de meilleurs performances sur le terrain, tout en réduisant vos chances de vous blesser.

Pour avoir ces deux bénéfices, il ne faut pas s’entraîner n’importe comment. Vous devez suivre un programme clair et surtout, adapté à votre situation.

La plupart des programmes de musculation que vous allez trouver sur internet ne sont pas faits pour les footballeurs. Si vous voulez progresser plus vite que les autres, vous devez suivre un programme adapté à votre situation actuelle.

Dans notre programme Renforcement Musculaire, vous trouverez des plans d’entraînements conçus spécialement pour vous. Vous ne pouvez pas vous contenter de suivre la moyenne si vous voulez aller plus vite que les autres.

Cliquez ici pour découvrir Renforcement Musculaire.