Le monde du football est rude. Beaucoup d’enfants veulent devenir pro, mais les places en club et en centre de formation sont limitées. De plus en plus de parents décident donc de former leurs enfants tôt. La préparation physique est essentielle pour permettre à un enfant de 9 ans de progresser.

Si vous vous intéressez au développement de votre enfant dès cet âge là, bravo, vous avez un temps d’avance sur les autres parents.

Mais, pour que cette préparation physique n’ait pas un effet contre-productif, il ne faut pas faire cela n’importe comment. À cet âge-là, les risques sont nombreux : blessure, dégoût du foot, écoeurement.

Alors, comment faire progresser son enfant entre 7 et 9 ans, pour lui permettre d’avoir de l’avance sur tous les autres jeunes dans les prochaines années ?

Dans cet article, nous allons voir tout ce que vous devez impérativement savoir sur la préparation physique d’un enfant de 9 ans.

Photo par Dominika Roseclay de Pexels

La motricité : la clé de la préparation physique à 9 ans

À quoi sert la motricité ?

Quand on fait de la préparation physique à 9 ans, il faut faire des choix. En effet, un enfant de cet âge ne peut pas supporter le même volume d’entraînement qu’un adolescent. Il faut donc choisir les points les plus importants et se concentrer dessus pour privilégier la qualité et le suivi à la quantité dans les entraînements.

La compétence la plus importante qu’il faut travailler en priorité est la motricité, le contrôle de son corps.

Motricité : Ensemble de fonctions corporelles assuré par le système locomoteur et le système nerveux permettant les mouvements et les déplacements.

La motricité va permettre à l’enfant de mieux se déplacer sur le terrain, avec ou sans ballon. Quand on regarde un match de jeune de cet âge-là, c’est vraiment au niveau de la motricité que les différences se font.

À cet âge-là, votre enfant rêve sans doute en voyant ses stars dribbler à la télé. C’est parfaitement normal, et c’est plutôt positif. Cela entraîne une envie de dribbler sur le terrain chez beaucoup de jeunes.

Le problème, c’est que ces jeunes tentent des gestes techniques sans même avoir les compétences requises pour bien effectuer ces gestes complexes.

La motricité, c’est la base des dribbles. Sans motricité, on ne peut pas faire ces gestes techniques.

La motricité dans la préparation physique à 9 ans
Photo par Pixabay

Comment travailler sa motricité ?

Il existe de nombreux exercices assez simples pour qu’un enfant travaille cette compétence. Votre enfant peut faire ces exercices à la fin des entraînements s’il n’est pas trop fatigué, ou planifier de nouvelles séances hors des entraînements.

Le premier exercice se fait avec une échelle de rythme. L’échelle de rythme est particulièrement adaptée pour cet âge-là. Elle ne coûte pas très cher ( en dessous de 10 euros ).

Elle permet de travailler beaucoup de capacités :

  • La motricité : avec cet outil, votre enfant va prendre conscience de l’endroit précis où il doit poser son pied. En courant dessus, il s’exerce pour diriger son corps, et le contrôler.
  • L’explosivité : il va s’entraîner à déplacer ses jambes le plus vite possible pour monter toute l’échelle. Sur le terrain, cela va lui servir à démarrer plus rapidement que tous les autres jeunes.
  • Les dribbles : en travaillant ses appuis, il améliore aussi ses dribbles. L’échelle de rythme peut aider à multiplier les petits touchers de balle, ce qui est très utile en match.

Pour rendre l’exercice plus ludique, vous pouvez créer des petits défis. Par exemple, vous pouvez mettre un compte à rebours d’une minute, et lui dire qu’il doit faire le plus d’allers-retours possible sur l’échelle. Ensuite, il peut essayer de battre son record, et faire une compétition contre lui-même.

Pour la préparation physique d’un U9, l’échelle de rythme est vraiment intéressante, car, avec un seul outil, on peut facilement varier les exercices pour que l’enfant ne se lasse pas.

Voici une petite liste d’exercices que l’on peut faire, seulement avec une échelle de corde :

  • Des allers-retours simples, en mettant le plus d’intensité possible. Pour cela, on met un pied puis l’autre dans chaque case avant de passer à la suivante.
  • Même exercice que le précédent, mais le retour se fait en courant
  • Des longueurs ou l’enfant se met sur le côté, un peu comme s’il faisait des pas chassés.

Ne pas l’ennuyer

Les possibilités sont infinies, alors n’hésitez pas à être créatif dans les exercices pour briser la routine et rendre l’entraînement ludique. Il faut garder en tête que la préparation physique d’un enfant de 9 ans doit être amusante, et rester un plaisir pour l’enfant. Sinon, il risque d’être vite écoeuré de ce sport.

Le problème de l’échelle de rythme, c’est que l’enfant ne touche pas le ballon. Or, on sait que les jeunes de cet âge ont tendance à toujours vouloir jouer avec le ballon. C’est pour cette raison qu’en plus d’exercices de motricité, nous allons mettre des exercices de avec une balle dans la séance d’entraînement de votre enfant.

La conduite de balle

Pourquoi travailler sa conduite de balle ?

Dans la catégorie d’âge U9, on joue à 5, gardien compris. Alors logiquement, votre enfant aura beaucoup plus le ballon que dans une rencontre à 11 contre 11.

C’est donc le moment de travailler sa conduite de balle, pour qu’il réussisse à se diriger exactement comme il le souhaite lorsqu’il a le ballon dans les pieds.

En plus, il faut comprendre que c’est dans ces catégories d’âge que la pratique de la conduite de balle va permettre la progression la plus rapide, car c’est ce qui permet de faire la différence.

Dans une équipe de 4 joueurs de champ, un seul bon joueur avec une conduite de balle précise peut faire avancer toute son équipe et même marquer seul.

S’il ne développe pas dès le plus jeune âge une bonne capacité de conduite de balle, alors ce n’est pas dans les prochaines années qu’il aura le temps de commencer.

Travailler sa conduite de balle dans les rues italiennes ? C’est une option
Katarzyna Iwańczuk via Pexels

Vous ne voulez pas que votre enfant soit le défenseur auquel on ne veut jamais donner le ballon en match, car il a un jeu au pied catastrophique ? Alors il va falloir travailler cette compétence.

Comment travailler la conduite de balle à 9 ans ?

Pour travailler la conduite de balle, on va se servir en priorité d’un outil : les plots.

De petits plots tout simples suffiront. Si vous n’en avez pas, vous pouvez en emprunter au coach de votre enfant, qui sera ravi de voir que vous lui faites faire du travail supplémentaire.

Pour se servir correctement des plots, rien de plus simple. Il suffit de les placer sur le terrain, de prendre un ballon et d’essayer de faire des slaloms entre les plots le plus rapidement possible. Là aussi, pour rendre l’exercice amusant, vous pouvez créer un parcours et chronométrer les temps.

“Lève la tête !” : La Vision De Jeu

En général, la majorité des jeunes commencent à comprendre le jeu et à travailler leur vision de jeu lorsqu’ils grandissent et qu’ils sont adolescents. C’est vraiment dommage, car cela leur laisse moins de temps pour comprendre la tactique et pour apprendre à mieux voir le jeu.

Photo by Mike from Pexels

Le fait que vous commenciez à entraîner votre enfant dès l’âge de 9 ans est une opportunité immense pour lui.

Il faut le pousser à comprendre le jeu dès que c’est possible, en commençant à analyser les différents styles de jeu. D’abord, il regarde un match de l’équipe de Guardiola, puis un match de l’équipe de Mourinho, et il doit trouver les différences dans les tactiques.

Une fois qu’il aura compris l’importance de la vision de jeu pour un offensif, mais aussi pour un défenseur, il va falloir s’entraîner.

À cet âge-là, il ne va pas commencer à faire des transversales incroyables, car le terrain est encore petit, et il n’y a pas beaucoup de joueurs sur la pelouse.

Alors, on va essayer de prendre le réflexe de lever la tête. Plus un joueur lève la tête, plus il a de chances de voir les appels de ses coéquipiers. Plus un joueur lève la tête, plus vite il verra si un adversaire arrive sur lui.

Il faut donc directement entraîner votre enfant à lever la tête quand il porte le ballon. Pour ce faire, faites lui faire des slaloms avec les plots sans regarder ses pieds.

Au début, ce sera vraiment compliqué, mais il faut persévérer et les progrès se feront voir.

En plus, très peu de jeunes de cet âge font ce travail de vision de jeu, alors il va progresser plus vite que les autres et il aura une longueur d’avance.

Pour aller plus loin

Si votre enfant est ambitieux et que vous voulez qu’il progresse plus vite que les autres, dès le plus jeune âge, vous pouvez découvrir notre programme Skills Evolution. Avec cette formation, il aura un avantage énorme sur tous ses adversaires.

Vous vous intéressez à la progression de votre enfant dès cet âge, et c’est génial. Mais il serait tellement dommage de ralentir sa progression parce que vous n’avez pas voulu investir en lui.

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR SKILLS EVOLUTION.

Dans cet article, nous avons donc vu ce qu’il fallait faire pour optimiser la préparation physique à 9 ans. Ce sont les bases de la carrière de votre enfant.

N’oubliez jamais qu’il doit s’amuser en travaillant.

Soyez à l’écoute de ses retours pour perfectionner vos entraînements, et comprendre ses envies.
Si vous voulez recevoir gratuitement notre livre ; La Bible du Footballeur, cliquez ici.