Vous avez sans doute déjà fait cet exercice lors d’entraînements avec votre coach. En France, cet exercice est souvent considéré comme un exercice de détente ou d’échauffement. Pourtant, le Toro est un exercice de foot très puissant, qui peut, s’il est fait sérieusement, considérablement améliorer le jeu de l’équipe qui le pratique. 

Comment le toro peut-il vous aider à progresser au foot ? 

Les bénéfices du toro pour le foot

Résistance à la pression 

Quand quelqu’un a le ballon pendant un taureau, il est immédiatement pourchassé par celui qui est au milieu. Il doit prendre la bonne décision rapidement, même sous la pression de son adversaire. Lors du Toro, les situations sont très similaires à celles qui peuvent arriver en match. Même si, dans l’immédiat, vous affrontez peu d’équipes qui pratiquent ce pressing, savoir résister à la pression vous sera très utile si vous montez en niveau. 

Dans le football professionnel, les grandes équipes pressent de plus en plus. C’est une tendance générale qui risque de s’appliquer aux petites équipes. 

Il faut donc se préparer à trouver les bonnes passes même quand cela semble compliqué et qu’un adversaire court vers vous. 

Cela développe aussi les réflexes, puisqu’il faut des fois trouver une solution très rapidement.

Le toro fait aussi travailler le sang-froid, la capacité à rester calme sous la pression adverse. Cela peut être décisif en match, par exemple quand les adversaires essaient de vous déstabiliser. 

Vision de jeu 

Lors d’un entraînement de foot, le toro entraîne l’enfant à faire la meilleure transmission possible. Plus la trajectoire de la passe se rapproche du milieu du cercle, mieux c’est. En match, ce sont les passes qui traversent une ligne qui sont les plus utiles. Donc c’est celle qui est entre les deux défenseurs qu’il faut viser. 

Si vous arrivez à trouver cette passe entre les lignes régulièrement en match, c’est vraiment génial. Ce sont ces passes qui font avancer le jeu. 

Le problème, c’est que l’on a pas souvent l’opportunité de les faire en match. On ne peut donc pas vraiment s’améliorer pour les trouver plus fréquemment. C’est là que le toro est intéressant, car il permet de simuler plein de situations qui pourraient se produire en match et où il y aurait la possibilité de faire une passe entre les défenseurs. 

Si vous êtes en toro et que vous pensez avoir l’opportunité de faire cette passe, tentez-là. L’entraînement est là pour s’entraîner à faire ces gestes risqués, pour que vous puissiez ensuite les faire en match. Même si ça ne passe pas, ce n’est pas grave, vous avez quand même un peu progressé. 

De plus, le toro vous force à bien regarder autour de vous pour voir où sont placés vos coéquipiers et où sont vos adversaires. Encore une fois, c’est assez proche des situations que vous pouvez rencontrer en match. 

L’exercice des grands clubs

C’est pour tous ces aspects de vision de jeu que le toro est énormément pratiqué dans les centres de formation des clubs qui produisent les plus beaux football : l’Ajax et le Barça. 

A la fin d’une formation à la Masia, un jeune aura environ passé 1000 heures à pratiquer le toro. Et c’est pour cela qu’ils sont aussi bons en termes de vision de jeu. 

Xavi, peut-être l’un des joueurs avec la vision de jeu la plus développée de ces dernières années, dit d’ailleurs que c’est le meilleur exercice qui existe. 

Répétition des efforts 

Quand il est au milieu du rond, l’enfant doit multiplier ses courses jusqu’à ce qu’il récupère le ballon. Cela forge la discipline nécessaire pour presser tout au long d’une rencontre.

C’est quand le toro se joue à la fin de l’entraînement que c’est le plus difficile. A ce moment-là, le toro simule bien les dernières minutes d’un match ; après beaucoup d’efforts, il faut continuer à courir. 

Au foot, si le toro est lent, que les joueurs du milieu trottinent et que ceux qui forment le cercle ne mettent plus aucune intensité avec ballon, alors le toro devient inutile.

C’est pourtant ce que l’on voit de plus en plus en France, où le toro devient un divertissement pour s’amuser, tenter des gestes techniques inutiles, et perdre son temps à essayer d’humilier le défenseur avec un petit pont. C’est très bien pour ceux qui viennent à l’entraînement pour rigoler. Mais si vous voulez sérieusement devenir pro, alors il va falloir pratiquer un toro sérieux. 

De toute façon, vous ne pouvez pas devenir pro si vous n’avez pas une endurance correcte. C’est un critère important, que vous devez donc travailler tous les jours, avec des exercices de préparation physique, et des sports complémentaires, comme la course à pied, le vélo ou la natation. 

Toro-foot
Vous n’avez même pas besoin d’un grand terrain pour faire un Toro
Photo by Lucas Allmann from Pexels

Quelle forme de toro privilégier pour progresser au foot ?

Il existe beaucoup de formes de toro pour le foot. 

La priorité, avant de décider le nombre de joueurs qui composeront le cercle, est de s’assurer que l’exercice sera fait correctement, et sérieusement. Sinon, le toro est inutile.

Une fois que vous avez le sérieux de vos partenaires, il faut choisir la composition du cercle, le nombre de défenseurs et le nombre de touches de balle autorisées. 

Le Toro 8-2

La forme pratiquée par les plus grands clubs, dont les équipes menées par Guardiola, est celle où huit joueurs forment un cercle aux dimensions réduites par des plots. Deux joueurs sont au milieu et ont pour but de récupérer le ballon. 

Les joueurs qui ont la possession n’ont le droit qu’à une touche de balle et ils ont en général un objectif de passe qui tourne autour de 30. S’ils arrivent à faire les 30 passes sans que le ballon soit récupéré par les adversaires, alors ils ont gagné.

Et, dans cette configuration, le toro devient vraiment très intéressant. 

Combien de touches de balle ?

Quand on n’a le droit qu’a une touche de balle, on commence sérieusement à réfléchir à ce que l’on va faire avec le ballon. On est obligé de créer de l’espace avec de bonnes passes, et surtout, on doit utiliser les 3 dimensions. Fini les toro uniquement composés de passe à ras de terre. Maintenant, il va falloir faire des passes au-dessus des deux défenseurs. Et c’est de cette manière que l’on peut créer de l’espace. 

Au début, ce sera plus dur pour les attaquants que pour les défenseurs ( s’ils mettent suffisamment d’intensité ). Mais, au fur et à mesure que vous allez pratiquer le toro en équipe, vous allez faire de sérieux progrès techniques, et tactiques, qui vont permettront de mieux vous libérer de la pression défensive. 

Ces progrès vont tout de suite se montrer sur le terrain, autant au niveau offensif, où il y devrait y avoir plus de passes intelligentes, qu’au niveau défensif, où le pressing sera plus intense et plus réfléchi. 

Si vous n’êtes pas assez, vous pouvez faire des variantes, avec par exemple 3 joueurs et un seul au milieu. 

Par contre, si vous êtes trop, ne dépassez pas le 8 contre 2, mais créez plutôt un deuxième toro. 

La passe qui change tout. 

Lors d’un toro, toutes les passes ne se valent pas. Les passes latérales, celles qui sont faites au joueur à côté, sont les plus faciles, et ne font pas beaucoup bouger les défenseurs. Faire cette passe latérale, c’est ne prendre aucun risque. 

La passe la plus intéressante, c’est la passe entre les deux défenseurs. C’est la passe qui transperce la ligne, et qui oblige les défenseurs à se retourner pour se repositionner face au ballon. 

En match , cette passe serait la passe qui casse une ligne. C’est la passe magique, la passe préférée des entraîneurs.  Pourquoi ? C’est une raison très simple; c’est la passe qui fait le plus avancer le jeu. En fait, quand des joueurs défendent, ils sont toujours dos à leur but, face au but adverse. Quand l’équipe qui attaque arrive à casser une ligne, les adversaires éliminés par cette passe doivent se retourner, et ils sont donc éliminés de l’action, et ne servent plus à rien, jusqu’à ce qu’ils se replacent derrière le ballon. 

Faire avancer le jeu de son équipe

Quand vous arrivez à trouver cette passe, c’est une belle opportunité de faire progresser votre équipe dans le jeu et de vous mettre en valeur d’un point de vue individuel. 

Lorsque vous pratiquez le toro pour le foot, essayez de réduire les passes latérales et de tenter ces passes entre les défenseurs, qui sont compliquées, mais tellement utiles. 

Si aujourd’hui vous êtes un jeune footballeur et que vous voulez progresser plus vite pour devenir pro, vous pouvez télécharger notre ebook : la bible du footballeur, qui va vous expliquer comment améliorer votre hygiène de vie, votre préparation physique et votre nutrition pour devenir meilleur. Vous comprendrez mieux comment fonctionne votre corps, comment vous pouvez optimiser votre récupération, et si oui ou non vous devez prendre des compléments alimentaires. Cet ebook est totalement gratuit. 

Cliquez ici pour télécharger la bible du footballeur

Si vous voulez en savoir plus sur le toro, vous pouvez regarder cette vidéo ; 

Comment le ‘toro’ a transformé le football

et lire cet article :

The allure of the rondo